Accueil >> Traitement air comprimé

Généralités : Traitement air comprimé

Sécheurs à réfrigération

- Sécheur par Réfrégiration : Près de 90% des cas

-> Point de rosée obtenu : +2 à +3°C

-> Principe de fonctionnement :
1er échangeur air/air : air chaud non refroidi avec air froid.
2ème échangeur : air refroidit au préalable avec liquide réfrigérant du groupe froid. Le condensat qui se forme est évacué avant le réchauffement lors de la première étape de réfrigération.

-> Caractéristiques :
_ Economique :très faible puissance électrique.
_ Efficace : Séparation des impuretés : Près de 100% de toutes les particules solides et des gouttelettes d’eau dont la taille est supérieure à 3mm sont séparées.
_ Engendre peu d’entretien : Nettoyage de l’évaporateur et surveillance du bon fonctionnement de la purge.
_ Faible perte de charge : 0,2bar environ.

- Particularité AIR ENERGIE : Echangeur ‘’3 en 1’’ Garantie 5 ans

L’échange air /liquide réfrigérant se fait dans 3 tubes en acier sélectionné et soudé, pression possible jusqu’à 50 bar sur demande. Même s’il y a une prise en glace du sécheur, souvent au niveau de la purge, l’échangeur ne casse pas, il suffit d’attendre le dégel.

- Caractéristiques sécheurs AIR ENERGIE

Tableau de corrections en fonctions des températures et pression.

Conseils : Ne pas sous dimensionner un sécheur par réfrigération , choisir les conditions extrêmes, voire les températures maximales d’été.

-> Privilégiez un sécheur extérieur plutôt qu’un sécheur intégré(séparation eau et huile en amont par le biais d’un réservoir vous assure un résultat meilleur)

Voir la section Sécheurs à réfrigération


Sécheurs à adsorption

- Sécheur par adsorption avec ou sans chaleur ?

=> Sans chaleur :
Reste intéressant jusqu’à 1000 m3/h avec une gestion de la régénération liée au fonctionnement compresseur :
_ Soit asservi au fonctionnement réel du nombre de compresseur.
_ Soit asservi à un point de rosée souhaité par vous(adjonction d’un hygromètre)

Dans ces deux cas, le coffret électronique prolonge la durée du cycle du sécheur jusqu’à ce que les valeurs paramétrées soient atteintes.

Les modèles standards engendrent une consommation de l’ordre de 12 à 15% du débit traité par le sécheur en fonction de la pression de service.

=> Avec chaleur :
Chauffage externe pulsé de haut en bas permet la régénération de l’alumine , ou mieux, du tamis moléculaire pour un résultat pouvant aller de –40 à –70°C sous pression.
Vous maîtrisez la puissance de chauffe consommée pour traiter votre air comprimé sans consommation d’air complémentaire

- Principe de Fonctionnement : Sécheur par Adsorption Sans Chaleur

_ Deux cuves parallèles sont remplies d’un adsorbant hautement hygroscopique.
_ Quand l’air comprimé est séché dans une colonne, l’autre est soumise à régénération en gardant une partie de l’air comprimé séché.
_ La commutation entre les cuves est commandée dans le temps selon un rythme prédéfini dans le système de commande du sécheur.

Il s’agit d’un procédé chimique dont le résultat souhaité en terme de point de rosée dépend de son dimensionnement quant au débit et pression à passer dans le sécheur.

ATTENTION : L’adsorbant ne tolère pas d’huile Þ Prévoir 2 grades de pré-filtration en amont : 1 mm et 0,01 mm et éviter les poussières d’alumine en aval 1 mm.

- Sécheur par adsorption classique

Cette gamme possède en standard :
_ Commande à distance par contact sec
_ Possibilité d’un report d’alarme
_ Possibilité d’un fonctionnement manuel ou automatique
Affichage précis du temps de fonctionnement
En option :
_ Une sonde hygrométrique intégrée pour un contrôle automatique du point de rosée
_ Commande pneumatique

- Sécheur par adsorption haut de gamme

Les + techniques :

_ Réduction des pertes de charge pour obtenir 0,25 bar en moyenne, soit plus de 50% de mieux par rapport aux modèles conventionnels Þ amortissement après 3 ans.

_ Quantité d’adsorption supérieure Þ capable de traiter un débit ponctuel supérieur ou à une pression inférieure.

_ Silencieux largement dimensionnés Þplus longue durée de vie et faible perte de charge.

_ Buse d’air de régénération à débit réglable.

_ Sûr même après coupure d’électricité(fermeture automatique d’arrivée d’air).

_ Asservissement en standard à la marche des compresseurs.

_ Réglage du point de rosée en standard à –40°C .

En option : Système de commande en fonction du PRSP, voire Point De Rosée Sous Pression.

Les valeurs limites :

-> Températures d’air comprimé min/max : +2°C/+50°C

-> Températures ambiantes :min/max : +5°C/ + 50°C

Voir la section Sécheurs à adsorption


Filtres

- Définitions

La filtration est un procédé de séparation permettant de séparer les constituants d'un mélange qui possède une phase liquide et une phase solide au travers d'un milieu poreux. La filtration est une technique très utilisée que ce soit dans le domaine de l'agro-alimentaire ou de la pharmacie.

L'utilisation d'un filtre permet de retenir les particules du mélange hétérogène qui sont plus grosses que les trous du filtre.

- Changements Recommandés des Filtres

1 - Filtre à air : le changer entre 1500 et 2000 heures. Ce filtre est primordial dans la qualité de l'air entrant. En fonction de l'ambiance, il se colmate plus ou moins vite. Cette perte de charge implique une surconsommation électrique rapide et invisible.

2 - Filtre à huile : son changement doit être effectué toutes les 3000 heures environ, même en cas d'utilisation d'huile de synthèse.

3 - Filtre séparateur : fondamental dans la séparation de l'air et de l'huile après compression. Son changement doit avoir lieu entre 4000 et 6000 heures.

- Suivis des Filtres de Réseaux

La perte de charge de ces éléments est rapide et implique des surconsommations électriques.
Deux solutions fiables s'offrent à vous :

-> L'installation de manomètres en amont et aval vous permet de visualiser le juste moment du changement.
-> Le respect d'un calendrier suivi : de l'ordre de 4000 heures pour un micronique ou submicronique et de 1500 heures pour filtre au charbon actif.

Air Energie met à votre disposition tous les éléments de filtre en ligne : air instrumentation, air bactériologique et air stérile.

- Différents Procédés

=> Le préfiltre : 1 ou 3/5 µm

Son principe de fonctionnement est par filtration de surface. La taille des pores correspond à celle des particules.
Les matériaux plus couramment utilisés dans l’élément filtrant :
_ Polyéthylène à haute densité moléculaire
_ Bronze ou fil de cuivre(filtrage grossier)
_ Inserts de papier en cellulose pliés.

Particularité :
Le Filtre peut être régénéré (particules uniquement à la surface de l’élément)

=> Filtre submicronique ou filtre à coalescence : 0,01 mm

Il permet de réduire la teneur en huile à hauteur du grade énoncé.

Son principe de fonctionnement est par filtration du condensat huileux contenu dans l’eau sous forme de gouttelettes fines.
Ce filtre à lit profond est constitué d’une multitude de fibres extrêmement fines formant un maillage, donc une structure poreuse.
La séparation des particules intervient tout au long du chemin parcouru par l’air comprimé dans l’élément filtrant.

Les filtres microporeux sont équipés d’un élément filtrant plissé :
_ Débit plus important
_ Perte de charge moindre
_ Durée de vie plus longue.


=> Filtre à charbon actif : 0,003 mg/m 3

Son rôle : extraire les vapeurs d’huile de l’air comprimé

Son principe de fonctionnement est purement physique, un effet des forces d’adhésion entre les hydrocarbures et le charbon actif (attraction moléculaire non équilibrée).
L’air comprimé sec passe dans un filtre à charbon actif plissé.
Ce filtre est aussi traversé de l’intérieur vers l’extérieur.

Particularités :
il a besoin d’une bonne filtration en amont, l’air impur détruit le charbon.
Pas de régénération possible, élément à changer.
Durée de vie courte : entre 400 heures et 1000 heures (dans la pratique)

Domaines d’application :
_ Industrie alimentaire
_ Industrie pharmaceutique
_ Chimie
_ Traitements de surfaces
_ Techniques médicales

Voir la section Filtres réseaux


 - Mentions légales  - Air comprimé