CHOISIR SON SÉCHEUR

De nombreux équipements industriels nécessitent l’emploi de l’air comprimé (Vannes, vérins, pompes…). L’eau contenue dans l’air (environ 1 à 2% du volume) doit être éliminée afin de ne pas détériorer les machines propulsées par l’air. Nous allons donc voir ici les différents types de séchages, et à quels usages ils sont les plus appropriés.

Trois techniques de séchage sont particulièrement utilisées :
1 – Le séchage par réfrigération
2 – Le séchage par adsorption sans apport de chaleur
3 – Le séchage par adsorption avec apport de chaleur interne
4 – Le séchage par adsorption avec apport de chaleur externe

  • LE SÉCHAGE PAR RÉFRIGÉRATION

Ce type de séchage s’effectue généralement en deux étapes.
1. L’air entrant est refroidi une première fois par l’intermédiaire d’un échangeur air-air avec l’air sortant, lieu où 70% de la vapeur d’eau se transforme en condensat.

2. L’air passe alors dans l’évaporateur d’un groupe de froid où il est refroidi à une température proche du point de congélation (situé bien en deçà du point de rosée). Le condensat est alors évacué avant de repasser dans l’échangeur.

Le refroidissement par l’intermédiaire d’un volume tampon de fluide froid est également possible, dans ce cas, on parle également de séchage par réfrigération cyclique.

Tableau des caractéristiques des sécheurs à réfrigération

  • LE SÉCHAGE PAR ADSORPTION

Lors d’un séchage par adsorption, l’air comprimé traverse un réservoir contenant un agent adsorbant (principalement de l’alumine). La vapeur d’eau se fige à l’agent adsorbant, ce qui sèche mécaniquement l’air comprimé. Après un certain laps de temps, l’agent adsorbant devient saturé et doit donc se régénérer. Pour cela, afin d’assurer l’alimentation continue du réseau d’air comprimé, ces sécheurs sont munis de deux réservoirs fonctionnant en alternance, lorsque l’un se régénère, l’autre adsorbe et inversement.

Il existe 3 grands principes de séchage par adsorption :
1. La régénération sans chaleur, dans lequel un débit d’air de rinçage est prélevé à la sortie du sécheur.

2. La régénération à chaleur interne, dans lequel des résistances de chauffage, placées à l’intérieur de l’enveloppe contenant l’adsorbant, chauffent ce dernier afin que les forces d’adhésion soient vaincues. Un léger débit d’air sec est prélevé afin d’évacuer l’eau.

3. La régénération à chaleur externe, dans lequel une résistance chauffe de l’air ambiant pulsé par un ventilateur à travers le réservoir à régénérer. L’air chaud prélève la vapeur d’eau contenue dans le réservoir, et l’évacue par l’intermédiaire d’une soupape d’échappement.

Tableau des caractéristiques des sécheurs à adsorption
Tableau des différences entre les types de sécheurs à adsorption

Vous savez désormais tout sur les différents types de séchage de l’air comprimé. N’hésitez pas à vous rendre dans la rubrique SÉCHEURS afin d’effectuer votre sélection